Nicolas Hulot a décidé de réformer la prime à la casse auto 2018 afin de la rendre plus efficace et d’inciter les automobilistes à abandonner peu à peu le diesel.

Quelles conditions pour la nouvelle prime à la casse en 2018 ? financée par le bonus / malus ?

Dans Le budget 2018, va figurer la réforme de la prime à la casse 2018 : c’est Nicolas Hulot ministre de l’environnement qui est chargé de mettre en place les modifications afin de réaliser la promesse de campagne de Macron.
Différentes options sont envisages pour la nouvelle prime à la casse 2018 :
– Prime de 1000 euros avec la possibilité de mise en place de conditions de ressources (le montant pourrait être poussé à 2000 euros selon les echos)
ou
– Prime de 1000 euros pour tous

Pour Le Figaro, la nouvelle prime à la casse 2018 en France (présentée en septembre) pourrait ne pas séduire de nombreux acheteurs « l’acheteur de voiture neuve aujourd’hui est soit une entreprise, soit un particulier âgé en moyenne de 56 ans, et assez aisé. Ce n’est pas du tout la cible du dispositif, qui concerne les ménages modestes disposant d’un véhicule ancien ».



A ce jour le dispositif de prime à la casse est moins avantageux, 1000 euros pour l’achat d’un véhicule essence de norme Euro 6 et 500 euros pour un véhicule essence de norme Euro 5. Ces aides sont réservées aux ménages non imposables. Leur objectif n’est pas rempli, très peu de personnes en ont bénéficié.