Les APL en 2018 au rabot et un bail mobilité pour les personnes précaires : Macron veut faire des économies dans sa réforme logement et ça passe par les aides logement de la CAF.

Les commentaires réforme APL et bail mobilité

Après le rabot des APL de 5 euros 1er octobre 2017, Macron prévoit une réforme du logement en 2018 avec notamment des mesures pour restreindre les APL qui vont pouvoir permettre jusqu’à 18 milliards d’économies.

Les députés le confirment les étudiants sont dans le viseur du gouvernement de la réforme APL 2018. Les étudiants rattachés au au foyer fiscal de leurs parents seront-ils prévus d’aide au logement ?
Le Parisien révèlent que selon certains spécialistes, le gouvernement envisage de supprimer les APL pour les locataires du parc social. Le but est de faire baisser les prix des logements sociaux.



Après la précarité au travail avec la loi du travail XXL (accord d’entreprise, facilité de licenciement…), voici la précarité logement avec le bail mobilité d’une durée de 1 à 8 mois. Une offre pratique pour les saisonniers mais un jeune en période d’essai peut tout perdre comme le souligne Ian Brossat l’adjoint PCF au logement Paris dans Le Parisien. Ce bail mobilité est non renouvelable, il serait destiné aux étudiants, intérimaires … Pas de dépôt de garantie à verser. Un dispositif moins contraignant pour les propriétaires mais le locataire se retrouve dans une vraie insécurité.