Danger les allocations familiales supprimées en 2018 : fini l’universalité des aides de la CAF. Quelle réforme en vue dans la politique familiale ?

Fini en 2018 les allocations familiales pour tous ?

Après la mise en place des plafonds avec la modulation des allocations familiales avec François Hollande, Macron est-il prêt à réformer les allocations familiales ?

Olivier Véran LREM rapporteur général de la commission des affaire sociales propose de supprimer les allocations familiales pour les ménages les plus aisés, c’est à dire ceux qui touchent plus de 6000 euros nets par mois. Pour autant il ne compte pas déposer d’amendement pour le projet du budget 2018.



En fait les discussions avec les CNA, UNAF vont être lancées pour une réforme des allocations familiales en 2018. En effet il compte « mettre sur la table le sujet plus large de la politique familiale en France, de la multiplicité des prestations qui rendent le système incompréhensible ». Il poursuit dans Le parisien vouloir une large concertation pour le prochain PLFSS.

De son côté Jean Louis Deroussen président du conseil d’administration CNAF explique être contre la suppression des allocations familiales aux plus aisés « C’est la remise en cause du principe fondateur de la branche famille qui a une vocation universelle » (… » Riche ou pauvre, un enfant coûte. En outre, les plus aisés sont aussi des gens qui contribuent beaucoup : plus leur salaire est élevé, plus ils versent des cotisations sociales. Ils ne seraient donc bons qu’à payer si on les privait de ce système de redistribution ».