Retour en 2018 pour Les emplois francs : des emplois dédiés aux habitants des quartiers défavorisés. Emmanuel Macron souhaite les relancer pour aider les jeunes et les zones prioritaires en difficultés.

Quel salaire /prime pour les emplois francs en 2018 ?

Les emplois francs ont été expérimentés dès 2013 avec François Hollande: l’objectif était de 10 000 emplois mais au final seulement 250 contrats signés. Du coup le gouvernement a abandonné la mesure en 2014.

Emmanuel Macron souhaite relancer en 2018 les emplois francs afin de donner un coup de pouce aux personnes des quartiers défavorisés.
Jacques Jocelyn (PDG de Transporteo) explique dans Le Parisien que sous Hollande le dispositif était trop contraignant. Pour chaque embauche, il y avait trop d’administratif « il fallait que chaque candidat fournisse plusieurs justificatifs pour prouver qu’il rentrait dans les critères ».
De son côté Emilie Bourdu Szwedeck économiste explique les emplois francs ciblent « la discrimination à l’embauche en faisant comme si elle était le problème principal d’insertion sur le marché du travail de cette population ». Elle estime que les obstacles sont avant liés au manque de formation ou encore à des « problématique sociales ou des freins à la mobilité géographiques ».



L’assemblée nationale a validé le projet d’expérimentation des emplois francs au 1er avril 2018. L’objectif est de créer 150 000 emplois d’ici à 2019. Le coût est estimé à 12 millions d’euros.

Quels avantages pour le demandeur d’emploi qui signe un emploi franc en 2018 ? 5000 euros par an s’il signe un CDI ou 2500 euros s’il signe un CDD de plus de 6 mois.