Nouveau barème de sanctions pour les chômeurs de Pole emploi en 2018 pour ceux qui ne cherchent pas activement un emploi. De la suspension à la radiation des allocations chômage. Explications.

Contrôle des chômeurs en 2018 : quelles sanctions ?

La ministre du travail a dévoilé le nouveau barème des sanctions Pole emploi 2018 : le contrôle des chômeurs est renforcé.

– Absence à un entretien avec conseiller Pole emploi = sanction 2 semaines de radiation



– Refus de suivre une formation ou faire une visite médicale d’aptitude = Plus de sanctions

– Ne pas rechercher activement un emploi = 1 mois de suspension la 1ère fois, 2 mois au second manquement et si on récidive c’est 4 mois. Pour le 3ème et 4ème manquement, il y a une seconde peine, puisque le demandeur d’emploi est amputé d’une partie de ses droits au chômage.

L’offre raisonnable de Pole emploi est redéfinie : plus de règles, elle sera déterminée en concertation entre le demandeur d’emploi et son conseiller.

A noter un carnet de bord Pole emploi va être testé pendant 1 dans 2 régions : le but est que le demandeur d’emploi renseigne chaque mois tous ses actes de recherche.