Nouveau congé décès 2015-2016 pour les salariés : le congé deuil va être rallongé lorsqu’un proche décède. Comment ça va marcher ?

Congé décès 2015-2016 la réforme / ©Alexander Raths/shutterstock.Com

Congé décès 2015-2016 la réforme / ©Alexander Raths/shutterstock.Com


Pour les salariés, il y a le congé mariage, le congé naissance mais aussi le congé décès lorsqu’on peut perd un proche. Le congé décès va être rallongé, aujourd’hui il est de 2 jours. Désormais si on perd son enfant (dont on avait la charge), le congé décès passerait de 2 jours à 10 jours. Si l’enfant n’est plus fiscalement à charge, le congé décès serait de 5 jours.
Pour la mort du conjoint ou le partenaire avec qui on est pacsé, le congé décès serait aussi de 5 jours tout comme si on perd son père, sa mère, son frère ou sa soeur. A ce jour, dans ces derniers cas, le salarié n’a droit qu’à une journée. De plus pour le congé décès d’un de ses beaux parents, le nombre de jours chômés passerait à 3. Rien de neuf pour le congé décès de la grand mère, du grand père ou de l’oncle par exemple.
On résume :
Congé décès enfant à charge : 10 jours
Congé décès enfant pas à charge : 5 jours
Congé décès conjoint ou via Pacs : 5 jours
Congé décès père, mère, frère, soeur et beaux parents : 3 jours

Le ministre du travail François Rebsamen a déclaré que la mort d’un proche est une épreuve douloureuse et que la société doit manifester sa solidarité notamment avec « des congés exceptionnels d’une durée décente ».
Les jours du congés décès sont payés pour le salarié , c’est le salarié qui les prend en charge et non la sécurité sociale. Le seuil voté par le Sénat c’est le minimum, selon les conventions de certaines entreprises, le nombre de jours pourra varier.