Une réduction pour payer le péage moins cher en covoiturage en 2015/2016. Le péage d’autoroute moins cher pour ceux qui sont en covoiturage : c’est la proposition d’un député UDI pour aider à faire des économies et réduire la pollution.

Péages : un tarif spécial covoiturage à l'étude  / ©Minerva Studio /shutterstock.com

Péages : un tarif spécial covoiturage en 2015 en France ? / ©Minerva Studio /shutterstock.com

Une réduction du prix des péages pour les voitures avec plusieurs passagers, c’est ce que veut mettre en place Philippe Vigier, député UDI. L’objectif est simple : inciter les gens à partager leurs voitures, pour réduire les bouchons, et la pollution.
Quel sera le tarif péage covoiturage ? Si la réponse définitive n’est pas encore connue, le député parle de 20% à 30% d’économie. Ça devrait donc être plutôt interessant.
Combien de personnes faudra-t-il être pour avoir droit à la réduction péage covoiturage ? Et est-ce que les enfants compteront ? Des questions pour l’instant sans réponse.
Prix péage covoiturage, c’est pour quand ? Encore faut-il que le système soit mis en place. Car comment contrôler le nombre effectif de personnes dans la voiture ?

Selon une association d’automobilistes, c’est irréaliste. Ou alors, le système va coûter des millions d’euros… et servira au final à taxer les automobilistes qui ne sont pas en covoiturage.
Est-ce que cette mesure de réduction de péages et covoiturage, si elle est effectivement mise en place, va conduire aux mêmes dérives qu’aux Etats-Unis ? Là bas, on a vu des gens utiliser des mannequins pour essayer de profiter des réductions, ou d’autres « louer » leurs services : ils se postent avant les péages, montent dans la voiture pour le passer, puis descendent juste après pour une petite rémunération (moins que l’économie de péage) !

Il est à noter que ce n’est pas la seule mesure en faveur du covoiturage qui est en train de voir le jour. Les parkings dédiés au covoiturage se sont ainsi multipliés (il y a en maintenant 130 en France), et continuent d’être construits. On voit maintenant également des bus desservir ces parkings. Ou des remises sur les frais de gestion du télépéage. Bien sûr, ces « cadeaux » des sociétés d’autoroute bénéficie aux deux côtés : ils permettent au final à plus de monde de rouler, et évitent une baisse du trafic autoroutier.