Le rapport Duron 2015 propose que la SNCF supprime des lignes Intercités de nuit mais aussi des Intercités sur des lignes pas assez rentables. Quelles sont les trains qui vont disparaître ?

Quelles lignes supprimées Intercités SNCF 2015 _2016  / ©Paola Giannoni/shutterstock.com

Quelles lignes supprimées Intercités SNCF 2015 _2016 / ©Paola Giannoni/shutterstock.com


La fin des Intercités de nuit c’est le rapport du député PS Philippe Duron qu’il le préconise, de plus il estime que certaines liaisons ferroviaires ne sont plus adaptées et sont souvent sur-dimensionnées.
Dans le rapport Duron ce seraient des « tronçons surdimensionnés et peu fréquentés » qui seraient supprimés des trains Intercités comme le déclare le Parisien : Entre Nantes et Quimper, entre Bordeaux et Toulouse. Des réductions de trains envisagées sur Rouen, Le Havre, Amiens-Boulogne…
Des autobus prendraient le relais pour Bordeaux-Lyon ou encore Toulouse-Hendaye.

4 dessertes de nuit Intercités SNCF maintenues (Paris Hendaye, Nord est-Méditerranée, Paris-Côte Vermeille et enfin Paris-Savoie).

Les lignes intercités SNCF en danger en 2016 : lesquelles vont s'arrêter ? / Capture écran le parisien du 26 mai

Les lignes intercités SNCF en danger en 2016 : lesquelles vont s’arrêter ? / Capture écran le parisien du 26 mai

Le vice-président de la Fédération nationale des usagers des transports (Fnault) Jean Lenoir confie dans le quotidien que c’est une catastrophe ces annonces du rapport Duron. « Ces trains permettent d’éviter les correspondances. En supprimant certains tronçons, les voyageurs vont être pénalisés, car les correspondances sont toujours mal organisées et jamais garanties ».