Suppression d’emploi chez Bouygues Télécom en 2015/2016 suite au rachat de SFR : quelles conséquences ce rachat à 10 milliards d’euros?

Licenciements, postes supprimés fusion SFR_Bouygues Télécom

Licenciements, postes supprimés fusion SFR_Bouygues Télécom


Après le rachat de SFR par Numéricâble, c’est une nouvelle offre qui vient d’arriver SFR veut racheter Bouygues Télécom pour un montant de 10 milliards d’euros soit 25% de plus que la valeur estimée par les marchés. Le gouvernement est contre ce rachat, Emmanuel Macron a déclaré « la consolidation n’est pas aujourd’hui souhaitable pour le secteur. L’emploi, l’investissement et le meilleur service aux consommateurs sont les priorités ».
Le rachat SFR-Bouygues Télécom peut avoir des conséquences sur la fibre optique mais aussi et surtout pour l’emploi car il y aura des postes en doublons en interne. Le projet de Patrick Drahi est jugé « économiquement très dangereux selon la CFDT. De son côté Laurent Berger le secrétaire général de la CFDT a confié sur LCI que c’était une catastrophe sociale…et qu’au final c’était « une vraie opération financière sans stratégie industrielle ». Combien de suppressions d’emploi chez SFR et Bouygues Télécom si le rachat est confirmé? De nombreux postes en sous traitance peuvent aussi être supprimés comme avec Téléperformance ou encore Atos ?

– Bouygues Télécom détient 2,5 millions d’abonnés fixe et 11,3 millions d’abonnés mobile.
– Numéricâble-SFR détient 6,5 millions d’abonnés fixe et 15,8 millions d’abonnés mobile

Il restera donc Orange et Free qui si le rapprochement SFR/ Bouygues Télécom se confirme , pourrait récupérer des fréquences et des boutiques Bouygues Télécom dans toute la France.