Les migrants syriens et irakiens quelles aides en France ont-ils de la sécu, CAF, Pole emploi ? Doivent-ils travailler? Explications des droits dont bénéficient les migrants / demandeurs d’asile.

Allocations migrants et demandeurs d'asile en 2015/2016 en France  ©Forster Forest/shutterstock.com

Allocations migrants et demandeurs d’asile en 2015/2016 en France
©Forster Forest/shutterstock.com


De nombreux migrants arrivent en France, ils viennent de Syrie ou d’Irak suite à la guerre avec Daesch notamment… mais quels sont les droits de ces demandeurs d’asile?
Il faut savoir que les migrants ont de nombreux droits :

– Couverture santé pour les migrants grâce à l’AME (aide médicale d’Etat) : l’aide est destinée aux personnes étrangères qui résident en France en situation irrégulière. Dès qu’ils obtiennent le statut de demandeur d’asile place à la CMU (couverture maladie universelle) et à la complémentaire CMU-C. Pas besoin d’avancer l’argent pour les soins.

– Travail ou pas pour les demandeurs d’asile? Et bien contre toute attente ils ont le droit de travailler que dès la 2nde année. Auparavant les migrants qui ont obtenu le statut de demandeur d’asile ont diverses aides sociales :
* l’ATA (allocation temporaire d’attente) de Pole emploi, une sorte de RSA payé par l’Etat. Le montant de 11,35 euros par jour.
* Si le demandeur d’asile est hébergé dans un centre, il n’a plus droit à l’ATA mais à l’AMS (allocation mensuelle de subsistance) dont le montant peut varier de 91 à 718 euros mensuel selon le nombre de personnes dans la famille ou encore les ressources.

Les aides versées aux migrants / demandeurs d’asile inquiètent certains français car on a déjà du mal à gérer nos sans abris. Vont-ils être pénalisés?