Une réforme des fonctionnaires en 2016 avec une rémunération liée au mérite, voilà la nouvelle bombe d’Emmanuel Macron et Marylise Lebranchu.

Rémunération au mérite pour les fonctionnaires en 2016 - Emmanuel Macron explique pourquoi il y est favorable - capture Europe 1

Rémunération au mérite pour les fonctionnaires en 2016 – Emmanuel Macron explique pourquoi il y est favorable – capture Europe 1


On pourrait avoir une réforme du statut fonctionnaire en 2016 : Emmanuel Macron a indiqué qu’il était « tout à fait favorable » à une part plus importante de mérite dans le salaire des fonctionnaires en 2016.
Comment évalue t’on le mérite d’un fonctionnaire ? Le premier élément de réponse, c’est que « la performance ne se mesure pas comme dans l’entreprise mais par l’intérêt général ». Et un autre signe que le ministre de l’économie dispose d’un minimum de bon sens qui semble manquer à ses collègues (comme le montre son projet NOE de réforme de la micro-entreprise), c’est qu’il explique que « On garantit des emplois à vie de manière parfois indue ». Personne ne doit être intouchable.
La ville de Suresnes, dans les Hauts-de-Seine, a lancé une expérimentation de la rémunération au mérite, dans laquelle les fonctionnaires peuvent gagner (ou perdre) une partie de leur rémunération.

Bien sûr, le ministre de l’économie célèbre pour ses positions qui divisent la gauche a expliqué qu’il parlait « de [sa] conviction personnelle », et qu’il n’était « pas en train d’annoncer une réforme ». Mais le ministre ne nous a pas habitué à des paroles en l’air.