Pour sauver le système des retraites, un accord a mis en place une baisse des futures pensions de 4,5% à 18% dès le 1er janvier 2019 pour éviter la faillite.

Pensions retraités 2019 en baisse : pourquoi ?

Pensions retraités 2019 en baisse : pourquoi ?


C’est le conseil d’orientation des retraites qui le dit, on va assister à une forte dégradation des montants de pensions de retraites au 1er janvier 2019. Personne ne va y échapper ou presque même si on repousse de 1 an son départ à la retraite pour éviter la décote de 10% prévue sur 3 ans. Selon les générations, la baisse du niveau des pensions va représenter 4,5% à 18%.
Ce qui va se passer désormais c’est que les nouveaux retraités vont cotiser autant mais toucher moins de pensions. On estime qu’un cadre né en 1959 va perdre 14,5% de sa pension complémentaire alors que la génération 1990 va perdre jusqu’à 17%… et un salarié non cadre (génération 1990 va perdre près de 18%.

Serge Lavagna de la CFE-CGC explique au Figaro que sans la signature de cet accord « nous aurions dû dès 2019, coupe de 11% les pensions Agirc des cadres actuels, comme futurs retraités » car le système aurait fait faillite.
Ce qui est sûr c’est qu’il va y avoir une lourde perte du pouvoir d’achat pour les futurs retraités quand ils arrêtent de travailler. Ainsi le COR note que le rapport entre le dernier salaire et la première pension d’un salarié non cadre va être désormais susceptible de se situer en dessous du seuil des 2/3 entre les générations 1965 et 1970.