Le gouvernement Valls a décidé d’imposer la surtaxation des CDD, pour tenter d’apaiser les syndicats qui refusent toujours toute évolution. Les avis positifs et négatifs sur la surtaxe des CDD par rapport aux CDI. Quel impact cela peut-il avoir sur le chômage?

Taxation des CDD : vraiment vers plus de CDI ? © weerayut ranmai/shutterstock.com

Surtaxation des CDD : vraiment vers plus de CDI ? © weerayut ranmai/shutterstock.com


Surtaxe sur les CDD 2016-2017 : la devise du gouvernement actuel pourrait être « il y a une taxe pour ça ». Alors que le coût du travail est trop important en France, la solution trouvée est… de l’augmenter.
Avis et analyse surtaxation de CDD : L’objectif de départ est bien sûr louable : que chacun puisse être embauché en CDI. Mais plutôt que lever les freins à l’embauche en CDI, c’est finalement avec des demi-mesures par ci par là que le gouvernement tente d’avancer.
Comme pour les impôts où ce sont toujours les classes moyennes qui trinquent, pour la loi travail les TPE et PME seront certainement les entreprises les plus impactées par la nouvelle mesure. Le recours au CDI est impossible car un mauvais recrutement pourrait faire couler la boite (non plafonnement des indemnités prud’homales), et le seul résultat concret de taxer les CDD c’est que le coût des salariés augmentera… rendant donc une embauche plus difficile.
Résultat : la CGPME menace de quitter les négociations UNEDIC qui doivent se dérouler à la suite du vote de la loi travail. Comme la loi ne satisfait personne, ces négociations risquent donc d’être houleuses.
Alors, pourquoi ces bricolages dans la loi, comme la surtaxation des CDD ? Beaucoup de commentateurs y voient une manoeuvre politique transparente, pour apaiser les députés de gauche afin de faire voter la loi.
Au final, en sacrifiant les vrais réformes pour faire de la politique de bas-étage, le gouvernement Valls souligne à quel point nous aurions besoin de dépasser ces frontières, Macron est-il le prochain homme de François Hollande ?