Nouvelle allocation RSA dès 18 ans : un minima social pour les jeunes, c’est le rapport Sirugue 2016 qui veut donner aux jeunes de nouvelles aides pour réduire le taux de pauvreté.

Nouvelle aide pour les jeunes ?  /© Stock-Asso/Shutterstock

Nouvelle aide pour les jeunes ? /© Stock-Asso/Shutterstock


La prime d’activité au 1er janvier 2016 a été une avancée pour les travailleurs modestes, la prochaine décision du gouvernement suite au Rapport Sirugue 2016 sera-t-il de proposer un minima social pour les jeunes ? En effet le taux de pauvreté des jeunes en France ne cesse d’augmenter : 18,6% sur les 18-29 ans en 2013 alors que le taux est de 12,3% sur l’ensemble de la population.
Christophe Sirugue estime qu’ouvrir les minima sociaux comme le RSA au 18-25 ans serait « le signe incontestable que la jeunesse est bien la priorité des politiques publiques ».
Des conditions, des modifications seraient envisagées pour ouvrir le RSA dès 18 ans :
– les étudiants n’y auraient pas droit, ils devraient faire une demande de bourse
– la législation fiscale devrait être modifiée pour que les parents n’aient pas l’avantage du quotient familial et à la fois un jeune qui serait autonome.

Extension du RSA aux 18-25 ans avec la fin du rattachement fiscal aux parents coûterait entre 1,2 et 3,8 milliards (selon les calculs en 2012) mais avec la réévaluation le coût passerait à 6,6 milliards. Du coup la possibilité d’étendre le RSA jeunes à l’âge de 21 ans serait une solution pour diminuer le coût. Ce type de mesure ne peut être mis en place pour janvier 2017, c’est un chantier trop lourd.
Le rapport Sirugue 2016 prône la fusion de tous les minima sociaux sous le concept « couverture socle commune » dès 18 ans. L’aide serait versée directement au jeune en tenant compte des revenus du ménage.