Le chèque santé est entré en vigueur en 2016, c’est une aide financière que peuvent demander les salariés précaires (CDD). Mais quels sont les critères du chèque santé en 2016 ?

Chéque santé 2016 : un coup de pouce pour la mutuelle. ©auremar/shutterstock.com

Chéque santé 2016 : un coup de pouce pour la mutuelle.
©auremar/shutterstock.com


Le chèque santé, c’est une aide pour les salariés qui n’adhèrent pas à la mutuelle obligatoire de l’entreprise. Cette aide est donc destinée aux personnes en contrats de mission, ou qui travaillent à temps partiel.
Les critères du chèque santé sont d’être en contrat de 3 mois ou moins (CDD ou intérim), ou de travailler moins de 15h par semaine dans l’entreprise. Comme le chèque santé sert à payer la mutuelle du salarié, ce dernier doit fournir un justificatif montrant qu’il a bien une mutuelle. Les personnes qui sont à la CMU-C ou l’ACS ne sont pas éligibles.
Le chèque santé, comment ça marche ? Une entreprise est obligée de fournir à ses salariés une mutuelle, et paye pour ça un certain montant par employé (par exemple 50€ par mois). Une personne en CDD a droit à 125% de ce montant : elle touche donc 62,50€ par mois en plus de son salaire (si elle travaille à temps plein). Une personne à temps partiel touche 105% de ce montant : soit 22,50€ par mois si elle travaille 15h par semaine.

Attention, le salarié doit faire la demande de chèque santé auprès de son employeur, il n’est pas versé d’office. Comme indiqué plus haut, il doit fournir une attestation de sa mutuelle.