Début de l’été et déjà plein de changements administratifs pratique et des augmentations à compter du samedi 1er juillet 2017. On fait le point.

$

les changements au 1er juillet 2016 /  ©wavebreakmedia /shutterstock.com

les changements au 1er juillet 2017 / ©wavebreakmedia /shutterstock.com

Les changements et augmentations du 1er juillet 2017

Augmentation des allocations chômage au 1er juillet 2017 de 0,65%. Cette hausse va concerner près de 94% des demandeurs d’emploi indemnisés. C’est pas grand chose mais c’est un petit plus non négligeable. L’allocation minimale passe à 28,86 euros.



– La vignette Crit’air est désormais obligatoire à Paris ou encore Grenoble. Si vous n’avez pas votre vignette, vous risquez une amende de 68 euros. On peut la commander sur certificat-air.gouv.fr

– Simplification pour les retraités polypensionnés afin la fin de Lura (régimes alignés). Désormais on pourra faire valoir ses droits auprès du dernier régime d’affiliation qui s’occupera de vous verser votre pension de base.

– Nouvelle obligation pour les propriétaires qui louent leur logement : il faut fournir un diagnostic sur les installations électriques et installations du gaz. Ce diagnostic doit être effectué par un spécialiste et c’est valable 6 ans.

– Nouvelle plaque d’immatriculation pour les scooter, moto, quad et tricycles : elle doit avoir une taille standard 210x130mm. Si on est pas à jour, on risque une amende de 135 euros.

– Baisse du prix du gaz de 3,5% : une bonne nouvelle quand même au 1er juillet 2017 !

Les changements au 1er juillet de l’an dernier

Ce qu’il faut retenir des changements prévus au 1er juillet qui vont rythmer le quotidien des français :

– Fin des sacs plastiques au 1er juillet dans les grandes surfaces, pharmacies… les sacs de fruits et légumes sont tolérés jusqu’en 2017.
– Interdiction des véhicules les plus polluants à compter du 1er juillet 2016 dans Paris de 8h à 20h (ça concerne les voitures d’avant 1997 et les 2 roues qui sont d’avant juin 1999). 10 000 véhicules sont concernés.

– Le tiers payant est étendu au 1er juillet aux femmes enceintes et aux personnes qui souffrent d’une affection longue durée.

Pas d’augmentation des allocations chômage au 1er juillet du fait qu’aucun accord n’ait été trouvé entre syndicats et patronat.

Allocation logement en baisse ou supprimée au 1er juillet pour ceux qui ont un loyer très élevé : le but de cette mesure APL dégressive en cas de loyer élevé est pour le gouvernement une manière de lutter contre l’inflation des loyers.

– Augmentation du point d’indice des fonctionnaires de 0,6% au 1er juillet = 0,6% prévu aussi au 1er février .

– Le délai de validité du chèque passe à 6 mois au 1er juillet 2016 au lieu de 1 an.

– Application du compte pénibilité au 1er juillet 2016 mais bon Pierre Gattaz du Medef a déclaré que les entreprises n’appliqueront pas les mesures car trop difficiles.