Allocation chômage complémentaire pour les salariés à souscrire de manière individuelle : l’avenir des allocations chômage en France ?

Souscrire une assurance chômage complémentaire pour être couvert en cas de perte d'emploi //   © Jiri Hera/shutterstock.com

Souscrire une assurance chômage complémentaire pour être couvert en cas de perte d’emploi // © Jiri Hera/shutterstock.com


Alors que la dette de l’Unedic ne cesse de croître 29,4 milliards d’euros, quelles solutions pour continuer à financer les allocations chômage des demandeurs d’emploi ? L’IREF a fait une proposition en se basant sur le modèle britannique (allocation forfaitaire en fonction de l’âge) comme le rapporte Les Echos .
Ainsi il serait proposé que les allocations soient forfaitaires au delà du SMIC Brut c’est à dire 30,81 euros par jour. Tout le monde y aurait droit même ceux qui ont un revenu fiscal de référence inférieur au SMIC. Cette mesure permettrait d’économiser 6,42 milliards d’euros. Cette allocation de base serait inclus dans tout contrat.

En parallèle chaque salarié pourrait souscrire une assurance complémentaire chômage où on choisirait le montant de cotisation, le montant de l’allocation ou encore la durée d’indemnisation. L’assurance chômage le nouveau défi 2017 en France après les assurances habitation, santé et automobile.

Est-ce la bonne solution pour que l’UNEDIC fasse des économies? Le risque c’est qu’on ait des chômeurs à 2 vitesses, ceux qui ont assez d’argent pour souscrire une assurance chômage individuelle et les autres. Cela ne va-t-il pas accentuer la pauvreté des demandeurs d’emploi ?