Le gouvernement a décidé de durcir les conditions pour bénéficier des aides au logement APL au 1er octobre 2016 mais qu’en est-il des bénéficiaires de l’AAH (allocation adulte handicapé ?

APL octobre 2016 la réforme qui fait faire des économies   / © StockRocket/Istock.com

APL octobre 2016 la réforme qui fait faire des économies / © StockRocket/Istock.com


Les aides au logement de la CAF coûtent cher donc des critères de restriction sont mis en place : l’attribution de l’APL va désormais dépendre du patrimoine de la personne « allocataire ». Si le montant est supérieur à 30000 euros, l’épargne sera prise en compte dans le calcul de l’aide au logement. Dans le terme patrimoine, il faut entendre placement immobilier hormis la résidence principale mais aussi livrets d’épargne, LEP, Livret A, LDD…). Les bénéficiaires RSA, étudiants, ARE de Pole emploi se retrouvent concernés … mais pas les bénéficiaires de l’aide AAH.
En effet, les personnes titulaires de l’allocation adulte handicapé (AAH) et les personnes âgées dépendantes ne sont pas concernées. De plus les jeunes qui sont rattachés au foyer fiscal de leur parent (alors qu’ils sont assujettis à l’ISF) verront leur APL étudiantes supprimées.