Augmentation des tarifs de La Banque Postale 2017, Caisse d’Epargne ou encore Crédit Agricole et Banque Populaire ? Quels sont les nouveaux tarifs des banques au 1er janvier 2017 ?

Augmentation tarifs bancaires en 2017 : ce qui change / © Joanne Harris and Daniel Bubnich/shutterstock.com

Augmentation tarifs bancaires en 2017 : ce qui change / © Joanne Harris and Daniel Bubnich/shutterstock.com

Mauvaise nouvelle les tarifs bancaires augmentent au 1e janvier 2017 notamment concernant le prix de la CB classique à débit immédiat, les frais de tenue de compte ou encore le prix annuel pour 5 retraits mensuels en dehors de sa banque. Ce qui ressort d’une étude réalisée par le Figaro et le comparateur MeilleureBanque sur 54 banques :


Tarifs La Banque Postale 2017 en forte hausse
: 39 euros pour la CB (pas de changement) , 12 euros pour les frais de tenue de compte soit +93,6% de hausse et 15,60 euros pour les retraits en dehors de sa banque soit +100%. Les hausses de la banque postale au 1er janvier 2017 sont élevées mais elles sont en partie compensées par une baisse des frais sur les virements par internet -18%.



Tarifs BNP 2017 : pas de hausse (44,50 euros la CB, 30 euros les frais de tenue de compte et 24 euros pour 5 retraits en dehors de sa banque.

Tarifs Banque Populaire 2017 : 44,30 euros la CB soit + 4,87%, 25,20 euros les frais de tenue de compte + 40,7% et 24,60 euros pour les retraits (+23,2% de hausse).

Tarifs Caisse d’Epargne 2017 : 42 euros la CB (+4,32%), 15,10 euros (+6,36% pour les frais de tenue de compte) et 31,40 euros pour les retraits (soit une baisse de 7,61%).

Tarifs Crédit Mutuel 2017 : 39,80 euros la CB soit une augmentation de 2,31% et sinon statu quo pour les frais de tenue de compte 26 euros et 20 euro pour les retraits.

Tarifs Crédit Agricole 2017
: 41,1 euros la CB à débit immédiat (+2,62%), 12,70 euros les frais de tenue de compte (+4,78%) et 15,10 euros pour les retraits (+8,05%).

Le saviez-vous ? Dès février 2017 la Loi Macron va faciliter le changement de banques : la mobilité bancaire va devenir plus simple, la concurrence va être relancée.