L’indemnisation chômage seniors (plus de 50 ans) de Pole emploi au 1er septembre 2017 va être compliquée : il va y avoir des perdants avec cette réforme de l’assurance chômage qui a pour but de faire des économies.

Les seniors pénalisés par les nouvelles règles pole emploi 2017

Les règles de l’indemnisation chômage au 1er septembre 2017 évoluent et les premiers pénalisés ce sont les seniors. Jusqu’à présent les seniors qui avaient assez cotisé, bénéficiaient dès 50 ans de 36 mois d’allocation chômage (alors que les autres demandeurs d’emploi ont droit à 24 mois).

Au 1er septembre 2017, Pole emploi ne donnera plus que 24 mois maximum d’indemnisation pour les chômeurs de 50 à 52 ans (l’âge pris en compte est celui de la date de fin du contrat de travail). Et de 53 à 54 ans ce ne sera que 36 mois de droits aux allocations chômage accordées.



Pour avoir les 36 mois, il faut être âgé de 55 ans ou plus.
La contrepartie de Pole emploi c’est de donner des droits supplémentaires à la formation, « une manière d’être mieux armé pour retrouver sa place dans un marché du travail en constante évolution ».

Le taux de chômage des seniors de plus de 55 ans est de 6,9% … ils restent au chômage environ 554 jours au chômage à Pole emploi alors que les autres chômeurs y restent 299 jours. Le Figaro estime que 36500 personnes seraient pénalisées avec la nouvelle formule de calcul des règles de Pole emploi en se basant sur les seniors de + de 50 ans sortis de l’indemnisation entre juillet 2014 et juin 2015.