Le bail de 3 mois dans la réforme du logement 2018 : de la flexibilité dans le marché immobilier. Le but est de faciliter l’accès au logement pour les jeunes notamment.

Le bail de 3 mois en 2018 : un pas vers plus de précarité ?

Après que Macron ait décidé de flexibiliser le marché du travail, il veut agir de la même manière pour le logement en ajoutant une dose de flexibilité
.
C’est ainsi qu’Emmanuel Macron souhaite avoir une politique de l’offre en faveur des propriétaires afin de mettre fin aux peurs de louer son appartement.
Le bail de 3 mois est une sorte de CDD immobilier : le but est d’apporter de la flexibilité au locataire. Plus besoin de caution ou de CDI pour avoir un logement mais à la fois une durée très courte de bail.



Le bail de 3 mois serai notamment préconisé pour les jeunes, les intérimaires ou les CDD… Mais ça reste compliqué de déménager tous les 3 mois et cela créé une certaine précarité. On ne sait pas où on sera dans 3 mois côté boulot et côté logement….la fin de la sécurité pour les locataires et les travailleurs ! Et le bonheur total pour les propriétaires et les employeurs en 2018 ? La question se pose…

Le contrat de bail 3 ans renouvelable existera toujours pour les autres locataires.