Réforme du compte pénibilité 2018 avec Macron : il revient sur la mesure emblématique de François Hollande. De gros changements prévus avec le compte de prévention pour es salariés.

Réforme compte pénibilité 2018 : Macron donne raison au MEDEF qui salue le pragmatisme

Après la suppression du tiers payant généralisé, du jour de carence des fonctionnaire c’est au tour du compte pénibilité d’être revu par le gouvernement Edouard Philippe.

Quelle réforme du compte pénibilité 2018?
– Déjà changement de nom il devient le compte de prévention
– Il y avait 10 critères de pénibilité, il n’en reste plus que 6 : travail de nuit, travail répétitif, travail avec des horaires alternés ou en milieu hyperbare. Le travail au bruit intense ou avec des températures extrêmes sont aussi de la partie.



– Ne sont plus concernés par le compte pénibilité / compte de prévention 2018 : le travail avec de la manutention à charges lourdes, le travail avec des postures pénibles, le travail avec des vibrations mécaniques et le travail avec des risques chimiques.
A noter que cela peut faire partie du compte de prévention si le salarié peut prouver qu’il a subi une maladie professionnelle liée à ces 4 critères.

Le but est de « libérer les PME d’une obligation usine à gaz » selon Muriel Pénicaud ministre du travail mais la CFDT et la CGT sont loin d’être satisfaites de cette mesure côté salariés. Désormais le compte de pénibilité / compte de prévention 2018 sera plus financé par les patrons mais par la branche accidents de travail de la sécurité sociale.