Accueil » Revenu de base (revenu universel) 2018-2019 : 8 départements en test

Revenu de base (revenu universel) 2018-2019 : 8 départements en test

Le revenu de base / revenu universel arrive en France en 2018 dans 8 départements. Comment ça marche? Qui est concerné ?

Le revenu de base enfin testé ? qui va en bénéficier ?

Pour faire face au manque d’efficacité du RSA et à la pauvreté sui touche près de 9 millions de personnes en France, 8 présidents de départements PS veulent tester le revenu de base (revenu universel de Benoit Hamon).

Selon le JDD les présidents des départements Haute Garonne, Aude, Gers, Ariège, Gironde, Ille et Vilaine, Meurthe et Moselle et enfin Seint Saint Denis ont signé un texte pour tester le revenu de base sur leur territoire.



Le revenu de base / revenu universel est selon les élus un moyen de « reprendre le chemin de l’emploi’. Une étude de faisabilité est mise en oeuvre… de ce fait l’expérimentation pourrait voir le jour en 2019.

Le but est d' »élaborer un modèle robuste, crédible scientifiquement, audacieux socialement et soutenable financièrement grâce à des microsimulations ».

Laisser un commentaire

  1. Je ne voudrais pas être désobligeant, mais ces « politiques » se trompent une fois de plus du chemin à prendre. Si c’est pour reprendre le chemin de l’emploi, qui ne se fatiguent pas à mettre se truc en place. Encore une fois c’est être loin de comprendre la situation actuelle, mais venant de « politiques » cela ne m’étonne absolument pas, ils ont toujours 20 ans de retard sur la situation française.

    Répondre
  2. Bonjour,
    Je ne suis absolument pas d’accord avec le dernier commentaire de Syrion.
    Je trouve ce projet fantastique, car il peut enfin permettre de restaurer l’un des trois mots clés phares de notre nation l' »Egalité », et même toucher au premier (« Liberté »).
    Ce projet assure que travailleur ou non travailleur aient les mêmes avantages financiers, donc « Egalité » (pour ma part je suis travailleur et n’ait pas a me plaindre de ma rémunération, cette petite précision pour éviter de vous faire penser que je suis une personne qui souhaite profiter du système grâce à ce projet).
    Concernant la liberté, je pense que si une personne a une garantie financière minimale, elle sait que quoi qu’elle fasse, elle aura un minimum pour vivre, et donc elle se sentira « Libre » de se lancer dans des projets rémunérateurs, sans s’inquiéter de se retrouver à la rue à cause d’un échec.
    Précision concernant le « chemin de l’emploi », de mon point de vue l’emploi est limité, dans le sens ou la robotisation/informatisation va prendre le pas de plus en plus, et donc encombrer le chemin de l’emploi. En ce sens, je trouve judicieux qu’un projet soit créé, visant à empêcher que des personnes se retrouvent sans le minimum pour vivre et à la rue.

    Répondre

Laisser un commentaire