Baisse du pouvoir d’achat en 2018 des retraités : manifestation le 15 mars 2018. Quelles sont les mesures qui pénalisent leur revenu mensuel ?

Les changements des retraités en 2018 : ce qui va changer !

Les seniors ont du mal à boucler les fins de mois et pour cause les gouvernements qui se succèdent ne cessent de prendre des mesures qui pénalisent le pouvoir d’achat des retraités.

9 organisations syndicales appellent à la manifestation le 15 mars 2018 notamment par rapport à la hausse de la CSG de 1,7 point depuis 1er janvier. Il est clair que les 20% de retraités les plus aisés vont être largement mis à contribution (puisqu’ils vont continuer à payer la taxe d’habitation en plus de la hausse de la CSG).



Le petit point positif c’est le minimum vieillesse, il augmente au 1er avril 2018, passant de 800 à 833 euros mais attention il est quand même 200 euro en dessous du seuil de pauvreté.

Le Parisien dresse le panorama des 5 mesures qui ont amputé le pouvoir d’achat des retraités :

– Suppression de la demi part des veuves en 2008
– Imposition de la majoration famille nombreuse en 2014
– Contribution de solidarité pour l’autonomie (CAS) : nouvelle cotisation en 2013
– Gel des pensions complémentaires en 2013
– Hausse de la CSG 1,7 point en 2018

Eric ALauzet député LREM confie au Parisien : « Les retraités d’aujourd’hui font partie d’une génération dorée. Et s’ils ont travaillé toute leur vie, ça ne suffit pas comme argument au moment où il faut trouver de l’argent pour renflouer les caisses de l’état ».